Charnière et équerre

Charnière et  équerre

Charnière et équerre : deux éléments de base pour l’assemblage de votre mobilier

Charnière : comment la choisir ?

Il est impossible de fermer la porte d'un meuble sans une charnière. En effet, ce petit élément mécanique peu visible est d’une utilité incontestable pour le bon fonctionnement de vos placards et des portes. Une charnière est composée de trois parties, dont deux lames et une axe ou un pivot. De deux lames, la première est immobile car fixée sur le support. La seconde lame, celle qui est appelée battant sert de support pour l’élément mobile, comme la porte d’un placard ou d’un coffre. Le gond qui se trouve parmi les deux lames est appelé également broche ou goujon. Une charnière est donc constituée de deux charnons et d'un gond. La charnière est une ferrure de rotation.

Quelle est la différence entre la charnière est la paumelle ?

La paumelle remplit exactement le même rôle de pivotement que la charnière, mais à la différence de celle-ci, elle possède deux charnons qu’on peut séparer. Cette particularité très pratique fait de la paumelle le choix de préférence pour l’ouverture d’une fenêtre ou d’une porte.

Quels sont les critères pour bien choisir une charnière ou une paumelle ?

Voici les critères primordiaux :

  • La charge à supporter : la charnière doit bien correspondre à la charge pour laquelle elle est destinée. La charge à supporter définit aussi le nombre de charnières à fixer.
  • Le matériau de support : détermine le modèle de charnière.
  • L'angle d'ouverture : différentes charnières peuvent offrir un diffèrent angle d’ouverture pour les portes de vos meubles. Cependant, dans la plupart des cas il s’agit de 95°.
  • La méthode de fixation sur le support.
  • Le type de pose : en applique ou encastrée.

Types de charnière

  • Les charnières piano sont fines et assez longues. Le plus souvent elles sont un choix de préférence pour les fixer sur les coffres.
  • Les charnières universelles sont destinées pour la majorité des types de support. Ces charnières sont très polyvalentes, mais pour une utilisation à extérieur, il faut opter pour les charnières en acier inoxydable comme l'inox.
  • Les charnières invisibles peuvent être posées en applique ou encastrées. Les charnières invisibles sont souvent posés sur les meubles de cuisine.
  • Les charnières à ressort : ce type de charnière permet à l'ouvrant de se refermer de lui-même.
  • La charnière à axe déporté : ce type de charnière permet un angle d'ouverture de 180°.

Équerre de fixation : quel type pour quel usage ?

L'équerre est un élément indispensable aussi bien dans le domaine de bricolage que pour la production de meubles. Chaque équerre possède des trous destinés pour des vis, des clous, des boulons etc. Néanmoins, il existe une grande variété d'équerres pour répondre aux besoins différents en fonction des travaux à réaliser. Parmi les différents types d’équerres disponibles sur le marché, en fonction de leur destination on distingue :

  • L'équerre d'assemblage qui est utilisé pour l’assemblage des meubles.
  • L'équerre murale qui est destinée surtout pour supporter les étagères.

En fonction de la charge à supporter, il est possible aussi de distinguer les équerres simples et les équerres renforcées. Alors que les premières sont conçues pour supporter des charges assez faibles, les secondes peuvent supporter les charges beaucoup plus importantes grâce à leur rigidité plus élevée.

La charnière et la équerre forment ensemble un duo indispensable dans votre atelier de bricolage, surtout si vous voulez assembler des meubles. Des lots de plusieurs équerres disponibles dans notre boutique supporteront la réalisations de vos projets.